< Retour aux articles

Exposition L'Or des Pharaons, Monaco Grimaldi Forum

Exposition L'Or des Pharaons

"L’Or des Pharaons"

Une Exposition Hors du Temps

Actuellement à Monaco, comme chaque année, le Grimaldi Forum vous ouvre ses portes pour vous présenter une exposition de haut vol.

Si, l’année dernière, il vous était proposé d’entrer dans l'atmosphère de la Cité Interdite, c’est cette fois celle des Pyramides qui vous accueille.

En effet, le musée vous invite à un extraordinaire voyage dans le temps et dans la culture égyptienne. Découvrez ou redécouvrez les différentes périodes des pharaons au travers de 200 objets, dont une grande partie n’était encore jamais sortie du Caire.

La Genèse de l’Exposition

 

Ce n’est pas la première fois que le Grimaldi Forum se penche sur l’Egypte puisque, en 2008, une exposition avait été consacrée aux grandes Reines d’Egypte. Lors, les égyptiens avaient grandement apprécié le travail effectué et étaient donc très ouverts à l’organisation d’un nouvel événement au cœur de la Principauté.  

 

Pour cette édition 2018, le souhait était de créer une exposition autour du trésor de Tanis (avec notamment le fabuleux trésor de Psousennès Ier) et de l’orfèvrerie. Il s’agit d’un sujet inédit, comme les aime le Grimaldi Forum, dans le sens où ce n’est généralement pas l'orfèvrerie qui est mise en avant lorsqu’il est question des pharaons égyptiens. 

 

Le résultat est le prêt de 150 pièces de la part du musée du Caire qui est actuellement en pleine réorganisation avec la création d’un second musée destiné à accueillir le trésor de Toutankhamon. A noter que le premier musée cairois réintégrera ces 150 pièces à l’issue de l’exposition, des pièces qui ne ressortiront ensuite plus du Caire. Une cinquantaine d’autres pièces ont été prêtées pour l’occasion, notamment par le musée du Louvre.

 

La mise en place de cette exposition a conduit à une phase de restauration préalable de certaines pièces. A cette occasion, les experts ont été poussés à se poser des questions, à faire de nouvelles découvertes, notamment, par exemple, concernant des matériaux qui ne correspondaient pas à ceux habituellement utilisés par les égyptiens de cette époque.

"L’Or des Pharaons" - Un Parcours Dans Le Temps

 

“L’Or des Pharaons”, c’est une scénographie impressionnante dont chaque visiteur peut profiter. En effet, les 2.500 m² d’exposition ont été tout spécialement pensés et agencés pour permettre une sublime mise en valeur de chaque objet. Les coloris utilisés, les éclairages, tout est fait pour plonger dans l’ambiance égyptienne, et ce, dans différentes époques. Le Grimaldi Forum a même pensé une salle qui plonge le visiteur en immersion totale.

 

Le parcours de la visite se veut chronologique :

 

Ainsi, l’Egypte Antique se dévoile progressivement au travers des bijoux magnifiquement travaillés et symboliques, et des statues et autres objets.

 

Une entame de parcours avec la période Thinite (des trésors issus de Djer) suivie de l’Ancien Empire (des trésors issus d’Hétephérès et de Mykérinos), puis du Moyen Empire (des trésors issus des Sésostris et des Amenemhat). Vient ensuite le Nouvel Empire, une période riche en découvertes avec notamment des trésors issus des Thoutmosis, des Amenhotep et des Ramsès, de Iâh-Hotep, de Touya et de Ahmôsis. Le trésor du couple royal Taousert et Séthi, iI est également parmi les splendeurs de cette exposition.

 

Et ce parcours chronologique s’achève sur la Troisième Période Intermédiaire qui, quant à elle, révèle les trésors de Psousennès Ier (comparables au trésor de Toutankhamon), Aménémopé, Chéchonq II et Osorkon II. 

 

Ce sont des objets exceptionnels qui illustrent l’expertise de l’époque en matière d’orfèvrerie. Un véritable art dont les créations sont extrêmement symboliques de par les matériaux choisis et les formes travaillées. Un art intemporel en termes de technique mais aussi de mode puisque l’on retrouve encore ces deux éléments dans les bijoux d’aujourd’hui.

L'Or des Pharaons - Grimaldi Forum

Quelques Pièces Maîtresses

 

Lors d’un entretien avec Nathalie Varley, chargée de communication du Grimaldi Forum, nous avons pu nous intéresser aux pièces qui, selon elle, sont des objets à voir absolument lors de la visite, tels que :

  • Le bracelet avec l’œil d'Oudjat de Chéchonq II

  • Le bracelet en or de Ramsès II

  • Le bracelet au scarabée de Psousennès Ier ainsi que son sarcophage en argent

 

D’un point de vue plus général, c’est le masque funéraire de Psousennès Ier qui s’avère être la pièce incontournable de “L’Or des Pharaons”.

 

Il s’agit du second masque funéraire connu (le premier étant celui de Toutankhamon).

Les Statistiques De Fréquentation

 

Le Grimaldi Forum remporte un réel succès avec des statistiques de fréquentation qui n’avait pas été vues depuis bien longtemps.

 

Avec un pic de 1.500 entrées le 9 août dernier, ce sont plus de 33.000 entrées, tous publics confondus, qui ont déjà été décomptées depuis l’ouverture de l’exposition.

L'Or des Pharaons - Grimaldi Forum

Christiane Ziegler, Commissaire d’exposition

Œuvrant actuellement pour le compte du Grimaldi Forum, Christiane Ziegler est connue et reconnue pour son expertise en égyptologie.

A la fois Directrice honoraire du Département des Antiquités Egyptiennes du Musée du Louvre, Présidente du Centre d'archéologie, Directrice de la publication de la Mission archéologique du Musée du Louvre à Saqqara (Egypte), et Commissaire d’exposition, elle contribue notamment à la transmission culturelle par le biais d’exposition de grande qualité telle que “L’Or des Pharaons”.

Qu’est-ce qui vous a amené à œuvrer dans le domaine de l’archéologie et la présentation des pièces d’art qui en découle ?

 

Christiane Ziegler nous répond que c’est son "très grand intérêt pour l’histoire, qu’elle soit ancienne ou contemporaine, et des rencontres, notamment celle avec Jean Leclant mon professeur à l’Université qui m’a fait partager sa passion pour l’Egypte ancienne."

 

Pourquoi avoir choisi la culture égyptienne plutôt qu’une autre ?

 

La culture égyptienne est "à la fois très mystérieuse (religion, écriture, rites funéraires) et proche de nous (témoignages de la vie quotidienne, littérature, sciences)" nous confie la commissaire d’exposition. Elle ajoute que "la beauté sublime de son art et son architecture me touchent particulièrement."

 

Vous étiez déjà la commissaire d’exposition lors des Reines d’Egypte en 2008, vous rééditez avec L’Or des Pharaons, comment définiriez-vous cette belle collaboration avec le Grimaldi Forum ?

 

"J’ai été commissaire de très nombreuses expositions en France et à l’étranger mais j’ai rarement travaillé dans des conditions aussi exceptionnelles. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec son équipe qui est très professionnelle, créative et chaleureuse. D’autre part, le Grimaldi Forum dispose d’un vaste espace doté des moyens techniques les plus modernes qui donnent au scénographe une très rare liberté." nous explique Christiane Ziegler.

 

Dans cette aventure qu’est l’exposition “L’Or des Pharaons” et sa préparation, qu’est-ce qui vous a le plus marqué ?

 

C’est la générosité incroyable de l’Egypte qui a accordé des prêts prestigieux et le fait que beaucoup de ces objets ne quitteront plus le Caire qui ont marqué la commissaire à l’occasion de cet événement.

 

Auriez-vous des anecdotes particulières concernant cette exposition ? (lors de sa préparation, mais également depuis son ouverture au public)

 

Parmi les anecdotes, Christiane Ziegler évoque "le montage du serpent-cobra (uraeus) du roi Sésostris. Cette magnifique parure d’or incrustée de pierre fines avait été fixée sur un support assez haut permettant de l’admirer de loin. Mais chaque fois qu’on s’approchait de la vitrine, les vibrations le mettaient en mouvement et le reptile semblait reprendre vie ! Très impressionnant mais pour la sécurité de l’œuvre nous avons dû modifier le montage ! Le serpent s’est à nouveau endormi."

 

En tant qu’experte de cette thématique, quelle est, selon vous, la pièce la plus exceptionnelle sur cet événement ?

 

Selon la commissaire d’exposition, "C’est l’ensemble des bijoux du Moyen Empire (vers 2000 avant JC) appartenant à des princesses enterrées à Dahchour et Illahoun. Ils sont admirables par leur finesse d’exécution et l’harmonie de leur décor. Et pourtant ils sont très peu connus du public."

Pour plus d'informations - Billetterie : www.grimaldiforum.com

Crédit photos :

© Bureau d’Etudes et Design d’Espaces du Grimaldi Forum Grimaldi Forum Monaco

© Egyptian Museum, Cairo

© Laboratoriorosso Srl

S'abonner à notre newsletter?

Vous abonner, c'est rester au courant de nos dernières actualités !