Contactez-Nous Résider à Monaco Restauration Arts et Culture

Charles Leclerc, Monégasque, futur outsider de la F1

Charles Leclerc
Par Joana C. Il y a 8 Mois
Catégories :
Actualités

Monégasque de naissance, Charles Leclerc est le nouveau pilote automobile en Formule 1 de Sauber

Il fait la fierté de la Principauté de par le fait qu’il n’est pas simple habitant monégasque, il est également né dans la Principauté : un plus que d’autres grands noms de la F1, comme Felipe Massa ou Lewis Hamilton avant lui, n’avaient pas.

 

 

Une réussite programmée

 

Né à à Monte-Carlo le 16 octobre 1997, Charles Leclerc est le fils de Hervé Leclerc, lui-même pilote de F3 dans les années 80 et 90. A l’âge de 5 ans, il a découvert le karting avant de rejoindre les circuits de Brignoles plusieurs années plus tard. C’est à cette occasion que sa passion pour la Formule 1 a débuté et que le sport automobile est devenu son principal objectif.

 

Réussite en karting où il est ami avec un certain Jules Bianchi, et où il multiplie les titres, depuis la catégorie MiniKart, en 2005, jusqu’en 2013 en KZ1. Il monte crescendo avec un vice-champion PACA, vice-champion de France Minimes, champion de France Cadets, 5ème du championnat de France des moins de 18 ans alors qu’il n’en a que 13, puis vainqueur de la Coupe du Monde, vice-champion d’Europe et vice-champion du monde, etc.

 

Des résultats qui lui ouvrent la porte des monoplaces où il débute chez Fortec et, avec 2 victoires et 7 podiums, il est le meilleur rookie et continue jusqu’à se voir offrir un volant en GP3 Series en 2016. Il brille encore et devient titulaire chez Prema au volant d’une Formule 2, en 2017. Les marches continuent d’être gravies à une vitesse folle, à peine arrivé, il en remporte le championnat.

 

En parallèle, il est remarqué par Ferrari comme pilote de développement à son équipe Haas F1 Team au cours de 2016. En 2017, c’est chez Sauber, qu’il participe à des essais libres. Résultat concluant puisque l’écurie suisse lui annonce lui confier un volant officiel en course pour la saison prochaine.

 

C’est donc sous le n° 18 que la Formule 1 verra le pilote monégasque concourir l’an prochain et, certainement, continuer de gravir les échelons vers une réussite programmée. Une annonce qui a été officialisée le 2 décembre 2017 : un cadeau de Noël un peu en avance.

 

 

Le 3ème pilote monégasque au volant d’une Formule 1

 

Il est le 3ème Monégasque à atteindre la scène de la F1 après Louis Chiron et Olivier Beretta.

 

Qui se souvient du premier ? Louis Chiron est né en 1899 et, après une belle carrière de pilote de rallye, a pris part à une quinzaine de Grands Prix, dans les années 50. Surnommé “Le Vieux Renard”, il est quand même le seul pilote à avoir remporté, à la fois, le rallye de Monaco et le Grand Prix de Monaco. Il est décédé en 1979 et est enterré au cimetière de Monaco. Signe de sa notoriété, Bugatti lui a rendu un vibrant hommage, en 2016, en donnant le nom de Bugatti Chiron au modèle qui succède à la Bugatti Veyron. Comme le déclare sa descendante, Lydie Barre-Chiron : “Je suis sûre que Louis Chiron serait fier aujourd'hui qu'une voiture de sport aussi extraordinaire porte son nom et représente ainsi une marque à laquelle il associe ses plus grands succès.”

 

Le second, Olivier Beretta a, quant à lui, participé à une dizaine de Grands Prix, en tant que pilote officiel de l’écurie Larrousse dans les années 90. Ne disposant pas des budgets nécessaires, il perdra son volant, remplacé par Philippe Alliot et refera un bref passage comme pilote d’essais privés chez Williams, en 2003 et 2004. Mais c’est surtout en endurance qu’il fera carrière, avec quelques belles victoires dans sa catégorie, comme au Mans ou aux 12 Heures de Sebring. Et surtout un joli succès aux 24 Heures de Daytona, toutes catégories confondues.

 

Et c’est donc maintenant au tour de Charles Leclerc, qui aura certainement à coeur de porter haut les couleurs de la Principauté et de briller encore plus particulièrement lors d’un circuit qu’il connaît mieux que quiconque, celui de Monaco, de Sainte-Dévote à La Rascasse.