L'Histoire de Monaco

L'histoire de Monaco
Formule 1

L'Histoire de la Principauté de Monaco

 

De par son Histoire, la PrincipautĂ© de Monaco dispose dĂ©jĂ  d’une belle richesse, qu’elle soit architecturale, sportive ou culturelle. Les annĂ©es, les siècles Ă  venir, ne feront certainement qu’enrichir plus encore un peuple aujourd’hui marquĂ© par les invasions passĂ©es, les diffĂ©rents peuples qui se sont succĂ©dĂ© et les belles initiatives.

 

Aujourd’hui en monarchie constitutionnelle, Monaco continue d’évoluer, de surprendre, de sĂ©duire.
Entre un climat plutĂ´t clĂ©ment, des infrastructures bien pensĂ©es et un immobilier de tout premier ordre, il fait bon vivre sur les terres monĂ©gasques.

 

Histoire et Patrimoine


La Genèse de Monte-Carlo

On peut aujourd’hui observer des vestiges de la première occupation dans les jardins de Saint-Martin.
En effet, des non sĂ©dentaires s’établissaient alors sur le Rocher de Monaco.

Les Premiers Sédentaires, il faut tout d'abord parler des Ligures. Ils furent les premiers à s’établir de manière durable sur les terres monégasques. Il s’agissait d’un peuple montagnard très frugal qui ne craignait pas les travaux de force.

Au fil des annĂ©es, ce peuple a vraisemblablement rejoint la cĂ´te. Les Ligures seraient donc Ă  l’origine de la crĂ©ation du port, on parle d’une branche de l’intĂ©rieur des terres, les Oratelli de Peille.

 


Mais Pourquoi la DĂ©nomination "Monaco"

A ceux qui se demandent d’où vient alors ce nom de Monaco, plusieurs réponses sont possibles.
En effet, différentes hypothèses ont été émises :

- Certains estiment que ce nom est dĂ» Ă  la tribu ligure des MonoĂŻkos.
Celle-ci sĂ©journa sur le Rocher au VIème siècle avant J.C. ;

- D’autres pensent que son origine vient du grec.

On sait que, tout au long de l’AntiquitĂ©, le port de Monaco a Ă©tĂ© associĂ© au culte d’Heracles.
On retrouve d’ailleurs très souvent ce même nom relié à Monoïkos dans l’expression “Heracles Monoïkos” (Heracles solitaire). Si l’on prend en compte le fait qu’Heracles se dit Hercule chez les Romains, il devient alors possible de confirmer la seconde version puisque le port principal de la Principauté est, aujourd’hui encore, nommé le Port Hercule.

 

 


 

DĂ©nomination Monaco

 

 


Une Succession de Peuples

 

C’est vers la fin du IIème siècle avant J.C. que les Romains ont occupĂ© cette rĂ©gion ; elle Ă©tait alors une partie de la Province des Alpes Maritimes. C’est Ă  cette Ă©poque que le TrophĂ©e d’Auguste fut Ă©rigĂ© Ă  La Turbie, symbole du triomphe militaire du peuple romain. Lors, les marins carthaginois et phĂ©niciens prospĂ©raient.

Puis, au Vème siècle, après la chute de l’Empire Romain, les lieux ont Ă©tĂ© rĂ©gulièrement ravagĂ©s par divers peuples barbares. Il faudra attendre jusqu’au Xème siècle pour voir la cĂ´te reprendre vie, lorsque les Sarrasins furent chassĂ©s par le Comte de Provence.


L'Importance de l'Histoire de Monaco

 

Si la PrincipautĂ© de Monaco dispose aujourd’hui d’un patrimoine fort, tant en culture qu’en architecture, c’est parce qu’elle a traversĂ© les siècles et fait face Ă  de nombreux Ă©vĂ©nements. Ce sont eux qui ont, en effet, marquĂ© les lieux, laissant chaque fois des traces de leurs passages. Les amoureux de l’histoire vont, dans ces quelques lignes, pouvoir dĂ©couvrir ou redĂ©couvrir les grandes dates de l’histoire de Monaco.

 


Les Grimaldi

 

C’est le 15 juin 1215 que Monaco fĂ»t pris par les GĂ©nois. Alors, ce sont les Grimaldi, qui appartenaient au parti Guelfe, qui ont posĂ© la première pierre du monument devenu l’actuel Palais Princier, place forte de la PrincipautĂ©. A cette Ă©poque, Fulco del Castello a nĂ©gociĂ© avec l’Empereur Henri VI afin d’obtenir la souverainetĂ© sur la totalitĂ© des terres autour du Rocher de Monaco. Les Guelfes (fidèles au Pape) et les Gibelins (des partisans de l'Empereur) se sont ensuite livrĂ©s une vĂ©ritable bataille pour prendre le pouvoir de la RĂ©publique de GĂŞnes. Finalement, en 1269, les Grimaldi et leurs alliĂ©s Guelfes ont Ă©tĂ© expulsĂ©s de GĂŞnes et se sont installĂ©s en Provence.

 


Les Prises de Possession de Monaco

 

François Grimaldi fit, le 8 janvier 1297, preuve de sa ruse en pénétrant la place forte de Monaco grâce à un déguisement de moine franciscain. On observe depuis cette date l’apparition de moines armés sur les armoiries des Grimaldi. Ce fut la toute première prise de possession dont le contrôle fût perdu en 1301.

 

En 1331, et plus précisément le 12 septembre, Charles 1er est reparti à l’assaut du Rocher. Bon nombre estime d’ailleurs qu’on lui doit la fondation de la Principauté. Il est devenu le premier Seigneur de Monaco après avoir acquis divers biens et domaines.

 

La souveraineté de Monaco sera reconnue par Charles VIII, roi de France, et le Duc de Savoie au cours de l’année 1489.

 

 


De l’Indépendance à La Monarchie Constitutionnelle

 

L’histoire de Monaco connut aussi l’annĂ©e 1512 qui fut le théâtre de la reconnaissance de l'indĂ©pendance de Monaco par le roi de France qui n’était autre que Louis XII. Quelques annĂ©es plus tard, en 1525, Augustin 1er manifesta son dĂ©saccord face Ă  la France en plaçant Monaco sous le protectorat espagnol, un pays alors dirigĂ© par Charles-Quint. C’est d’ailleurs le roi d’Espagne qui, en 1612, valida le titre de Prince et Seigneur de Monaco pour HonorĂ© II. Un titre qui a pu se transmettre aux gĂ©nĂ©rations suivantes.

 

Le droit souverain de la Principauté fut reconnu par Louis XIII le 14 septembre 1641 à l’occasion du traité de Péronne puis Monaco fut rallié à la France le 15 février 1793. On parlait alors de Fort Hercule. Mais la Révolution Française fit rage, dispersant les richesses de Monaco et plaçant la famille princière dans la tourmente avec, notamment, l'exécution de l’épouse de Joseph Grimaldi (fils cadet d'Honoré III) en 1794.

 

Le 2 fĂ©vrier 1861, le Prince de Monaco renonçait aux villes de Roquebrune et de Menton, les laissant Ă  la France. Cela imposait une perte de plus de 80% de leur territoire aux monĂ©gasques en contrepartie de quoi ils obtenaient dĂ©finitivement leur indĂ©pendance.

 

Enfin, la monarchie constitutionnelle fut mise en place le 5 janvier 1911.

 

 

 

Indépendance Monarchie Constitutionnelle

 

 

 


Les Évolutions Architecturales Au Fil Du Temps

 

Sur toute la durĂ©e de son règne, le Prince HonorĂ© II n’eut de cesse que d’embellir le Palais Princier. Il y a placĂ©, par exemple, les Grands Appartements via la construction de l’aile sud. Mais, au-delĂ  de la simple construction, le Prince a constituĂ© une magnifique collection composĂ©e de tapisseries, de toiles de maĂ®tre, d’argenterie, de meubles… vĂ©ritable tĂ©moin de l’histoire de Monaco.

 

Pour ce qui concerne la fortification de Monaco, c’est Antoine 1er qui est Ă  l’origine des travaux. Il souhaitait, Ă  cette Ă©poque, protĂ©ger ses terres d’une possible invasion du Duc de Savoie. Il fit aussi construire la tour de "l'oreillon" et la rampe d’accès.

 

 

 


L’Économie Monégasque

 

François Blanc s’est vu concéder la Société des Bains de Mer et du Cercle des Etrangers en 1863 pour une durée de 50 années. Il obtint en même temps un monopole sur les jeux.

 

Le premier timbre-poste monĂ©gasque a Ă©tĂ© Ă©mis en 1865. La PrincipautĂ© a ensuite pu Ă©mettre ses propres timbres en 1936, en passant par l'Office des Timbres-Poste.

 

Côté fiscalité, il a été décidé de supprimer toute forme d'imposition directe en 1869 et une convention fiscale et douanière a été signée entre la France et Monaco le 18 mai 1963.

 

 


Les Grands Événements Culturels et Sportifs

 

Et la Principauté n’est pas en reste en termes d’événements sportifs et culturels.
On peut notamment recenser les dates les plus marquantes de l’Histoire de Monaco telles que :

  • l'OpĂ©ra de Monte-Carlo en 1879 ;

  • le pavillon rouge et blanc en 1881 ;

  • l'institut de la paix en 1889 ;

  • l'Automobile Club de Monaco en 1891 ;

  • le MusĂ©e d'Anthropologie prĂ©historique en 1902 ;

  • l'Institut OcĂ©anographique en 1906 ;

  • le MusĂ©e OcĂ©anographique le 29 Mars 1910 ;

  • l’organisation du premier rallye Automobile de Monte-Carlo en 1911 ;

  • le premier Grand Prix Automobile de Monaco en 1929 ;

  • le Jardin Exotique en 1933 ;

  • le premier Stade Louis II en 1939 ;

  • la toute première Ă©mission de Radio Monte-Carlo en 1942 ;

  • le premier Festival International de TĂ©lĂ©vision en 1961 ;

  • l’ouverture du MusĂ©e National en 1972 ;

  • le Festival International de Cirque en 1974 ;

  • le 700ème anniversaire du règne des Grimaldi en 1997 ;

  • le jubilĂ© du règne du Prince Rainier III en 1999.

 

L'Histoire de Monaco

 

Derniers Articles

Yatch